Exposé

Phénomènes tectoniques observés à Sassenage et Bourg d’Oisans

3 Site de Sassenage (vue du barrage)

Photo du paysage:

Point de vue pris à partir du barrage de Sassenage

 Schéma d’observation du site de Sassenage

                                                                                                     SUD

                                              EST                                                          OUESTnumriser0002.jpg

 Echelle: 1cm —> 25 mètres sur le terrain

 Légende :  

 Vert: Végétation              Orange: Les différentes strates            Trait rouge: Failles inverses

Observations (à l’échelle du paysage): 

On observe à Sassenage différentes strates dues à l’accumulation de différents sédiments à travers les âges. Celles-ci témoignent des déformations subies par les roches. on peut alors voir des déformations plastiques (plis déjetés) ainsi que des déformations cassantes (deux failles inverses).

Problèmatique:

Comment expliquer la présence de plis déjetés, qui sont des déformations plastiques, et de failles inverses, des déformations cassantes, dans les strates (initialement déposées horizontalement)?

Hypothèse:

Ce sont des mouvements compressifs qui engendrent les déformations plastiques (ou ductiles) des roches puis, au bout d’un certains temps, les déformations cassantes (les failles inverses).

Recherche d’arguments:

Les strates se sont déposées en plusieurs millions d’années par le dépôt, au fond de l’océan alpin, de sédiments (matières organiques, petits animaux), ce sont donc des roches sédimentaires, déposées uniformément et horizontalement sur tout le terrain. On voit, grâce au schéma, que les strates, pour former des plis, ici déjetés, subissent des mouvement de compression, des plaques eurasienne et africaine. La roche, pour pouvoir subir cette pression, est alors forcément assez ductile.

Schéma du livret de stage page5

numriser0003.jpg 

Or la roche ne peut pas subir plus de pression que ce que ne peut absorber sa limite de résistance. Le phénomène provoque alors une déformation cassante, c’est-à-dire une rupture de roches, ou encore une faille. On a vu auparavant que Sassenage était ou avait été un lieu qui a subi un régime compressif,  la faille ne peut donc pas être normale, c’est une faille inverse. Plus exactement, on peut parler de faille de chevauchement puisque nous avons affaire à des plis. Enfin, la roche a subi deux ruptures, ce sont les deux failles inverses que l’on observe sur le site.

numriser00031.jpg 

Modélisation:

Avec de la pâte à modeler, on modélise les différentes strates puis l’on exerce des forces de compression. (nous n’obtiendrons pas de déformations cassantes avec la pâte à modeler, celle ci ayant une forte ductilité par rapport aux roches sédimentaires).

Conclusion:

Les plis et les failles inverses observées à Sassenage sont bien dus à des mouvements compressifs (poussée du Sud-Est).

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

UAM Faculté des sciences de... |
Marilena |
Les Alpes 2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rencontres d’Archéologie et...
| Facteurs et mécanismes à l'...
| TapChan Project