Exposé

Phénomènes tectoniques observés à Sassenage et Bourg d’Oisans

4 Modélisation des plis observés à La Paute (et à Sassenage)

Première étape: les différentes strates

La superposition des sédiments au fond de l’océan forment au fil des ans différentes strates, perceptibles aujourd’hui dans le massif alpin.

1004546.jpg

Deuxième étape: les déformations successives.

 Deux plaques tectoniques, la plaque eurasienne et la plaque africaine, convergent l’une vers l’autre. Il y a collision et formation d’une chaîne de montagne appelée les Alpes. Entretemps, l’océan s’est retiré. Du fait de la compression des deux plaques, les strates se plissent (photos). Pour terminer, nous avons parlé de schistosité de fracture sur le site de La Paute. L’avant-dernière photo (bien que ce soit petit) est un bon exemple de ce type de déformation.

1004547.jpg

1004551.jpg

1004553.jpg

Légende:

Pâtes à modeler verte, blanche et bleu: les différentes couches de strates

Les mains: mouvement de convergence de la plaque eurasienne et africaine, compression

Remarque: La pâte à modeler est beaucoup plus molle que la roche, elle se déforme par conséquent beaucoup plus rapidement. Nous ne pouvons donc pas observer de ruptures, les failles inverses, vues à Sassenage, mais le principe est le même. Jusqu’au dernier moment, les roches se plissent, puis lorsque la limite de résistance est atteinte, il y a formation d’une faille inverse.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

UAM Faculté des sciences de... |
Marilena |
Les Alpes 2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rencontres d’Archéologie et...
| Facteurs et mécanismes à l'...
| TapChan Project